Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

Benoît LAVAL - Vive la liberté !

Publié le 1 Février 2019 par Chartreuse Dynamique in Actualités locales

L'heure de la retraite a t-elle sonné pour Benoît Laval qui quitte <<son entreprise>>, celle qu'il a créée il y a 20 ans, laissant la gouvernance au groupe Rossignol? On peut être sceptique lorsqu'on connaît le personnage. Mais si on questionne les retraités, ils disent tous déborder d'activités, et ne fonctionner qu'avec leur agenda. Benoît fait ça depuis déjà fort longtemps...

La nouvelle est donc tombée en cette fin janvier 2019, les deux décisionnaires de Raidlight- Vertical, Benoît et Vincent Thibaudat prennent leur liberté de l'entreprise. Il faut dire qu'ils n'étaient plus les seuls à gérer et décider et que les dirigeants de Rossignol n'ont peut être pas les mêmes objectifs. Cette décision, mûrement réfléchie pendant plusieurs mois, n'est certainement pas dénuée de bon sens.

Faisons un retour sur cette entreprise et son président fondateur. Passionné de course à pied sur route et piste (il a commencé à l'age de 10 ans), il lui a associé la montagne qu'il a pratiquée à forte dose à Bourg st Maurice dans le cadre de son service national. De cette association est née sa passion pour le trail. A partir de là, il a enchaîné les courses, en commençant dans l'Oisans, puis la Réunion, puis partout dans le monde, partout où il y a des défis à relever, partout où il y a des courses exotiques.

En 1999, il crée une entreprise, Raidlight, où il fait une nouvelle association, celle de son sport favori avec sa compétence d'ingénieur textile. L'entreprise, minuscule au départ, devient rapidement une référence dans son domaine. Une dizaine d'années plus tard, alors que sa croissance annuelle n'est jamais tombée en dessous de 2 chiffres, il rachète la société Vertical, fabricant de matériel de montagne que tous les alpinistes connaissent. Suit de près un déménagement indispensable à son développement. En cherchant un point de chute, il a le coup de foudre pour la Chartreuse et plus précisément, pour son îlot central... st Pierre. Il y construit donc un bâtiment de près d'un million et demi d'euros pour accueillir les 35 salariés de l'époque. Ce lourd investissement sera amorti en moins de 5 ans! Il y développe la première station de trail, un concept qui explose dans l'hexagone et même au delà. En 2016, l'importance de Raidlight impose de s'associer à un groupe afin de bénéficier de certaines synergies, indispensables à cette échelle, même si elle aboutit à une perte du pouvoir décisionnel final. L'entreprise est solide, avec 10 millions de chiffre d'affaires, une cinquantaine de salariés et une croissance toujours figée à 2 chiffres!!! Près de 5 millions de produits ont été vendus dans 75 pays.

Au delà de ses activités professionnelles, Benoît s'est beaucoup investi tant dans le social avec le premier accueil de réfugiés Irakiens (avec son épouse Claudie et leurs enfants), que dans la vision future du village. C'est en effet lui qui est à l'origine des premiers balbutiements qui ont abouti au mouvement "Chartreuse Dynamique". Il a toujours dit qu'il voulait chercher à travailler avec ses opposants, au lieu de chercher à les éliminer. Un concept qui a fait ses preuves depuis...

Comme tous les retraités actifs (pléonasme), Benoît va continuer à se former dans les domaines qui l'intéressent, à l'affût de quelque opportunité, va garder un oeil sur le marché du trail et (discret) sur Raidlight, tout ceci entrecoupé de courses et manifestations exotiques. Il organisera la Chartreuse Terminorum 2019, cet enfer Chartroussin que les participants trouvent si <<génial>>.

Pour finir, reconnaissons que ce genre de rétrospective de la vie d'un chef d'entreprise et sportif de haut niveau est rédigé surtout après son décès! Que ses fans se rassurent, Benoît Laval n'est pas mort, Ô combien, il pète la fritte, a une pêche du tonnerre. Il est plein de projets, tant farfelus que sérieux, et son amour comme son influence sur le devenir de notre village n'est pas prête de s'éteindre.

Un vrai retraité, quoi!!!

 

 

Commenter cet article

Benoit LAVAL 02/02/2019 20:49

Bonjour,
je précise que je n'ai pas participé à la rédaction de cet article,
mais que je ne ferais pas jouer mon droit de réponse... ;-)
Benoit LAVAL