Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

Zoom sur un petit village Chartrousin pour un superbe concert

Publié le 10 Octobre 2018 par Chartreuse Dynamique in Culture

Ce dimanche 7 octobre 2018, le petit village de Corbel accueillait dans son église, deux artistes, un baryton et une pianiste qui ont donné un spectacle d'une étonnante qualité. Au programme, des mélodies Françaises, des chansons Napolitaines et des airs d'opéra et d'opérette.

 

 

 

La pianiste, Nelly Cottin, entrait déjà au lycée musical du conservatoire de Lyon à l'âge de 7 ans. Depuis, elle accumule les médailles d'or, commençant par celle de solfège en 1978 suivie de celle de piano en 1983. Elle est depuis 30 ans au conservatoire de Chambéry et à l'institut musical Suzuki de Lyon, mais elle est aussi chef de chant auprès des Chœurs lyriques de Savoie. Bref, une grosse pointure, et on peut imaginer l'aisance qu'elle peut avoir devant un piano!

 

Nelly Cottin au piano, un grand moment.

 

 

Le baryton, Daniel Robart, est beaucoup moins connu et primé puisqu'il a commencé ses études de chant en 2013 au conservatoire de Chambéry. Mais quelle voix! Il a tout, le timbre, la diction, la puissance, c'est un enchantement, en plus d'un abord très sympathique et d'un bon jeu de scène.

 

Une bonne bouille, une belle prestance, et une voix de folie, Daniel Robart

 

 

Le concert était organisé par une association, l'APVECA qui oeuvre pour la valorisation du patrimoine que représente l'église de Corbel, avec la complicité de la municipalité!

Une heure et demie de vrai bonheur pour, le prix à payer, une heure et demie de virages en voiture aller retour depuis st Pierre de Chartreuse! Mais on le refait quand vous voulez!

Et tant qu'on y est, parlons de Corbel.

Corbel, surplombe le pas du Frou

Un petit village Savoyard de 166 habitants accroché sur un coteau qui fait face au Pas du Frou dominant la vallée du Guiers vif. Rien n'est plat et même la moitié de l'église est à demi enterrée côté amont, mais il a ce charme des petits villages de Chartreuse qui respirent le bon vivre..

 

 

Il n'y a pas eu un endroit plat pour y poser l'église

 

Corbel, dès le début du moyen-âge a exploité ses carrières de meules à moulin, puis une activité économique s’est développée jusqu’au début du siècle dernier dans le domaine de la métallurgie, la verrerie et la fabrication du charbon de bois. Corbel a eu essentiellement une activité forestière et agricole. Il n’y a pas de centre commercial, uniquement un restaurant! Il faut juste être prévoyant.

Une petite route « expresse » relie Corbel à St Pierre d’Entremont ; une route très raide et étroite, ceux qui l’ont prise sans savoir s’en souviennent ! Mais il y a une vie sociale dans ce village qui s’est doté d’une jolie salle des fêtes (eh oui, pour 166 habitants) et un patrimoine culturel particulièrement bien entretenu constitué de son église, de 11 hameaux possédant chacun une fontaine et un four.

Cette église nous intéresse, nous Chartroussins, puisque l’ A.P.V.E.C.A. est « l’Association pour la Protection et la Valorisation de l’Eglise de Corbel et de l’œuvre d’ARCABAS qu’elle contient. Eh oui.... ARCABAS y a déployé ses talents notamment en 1997 avec la réalisation des vitraux.

 

 

 

Sa dernière intervention date de 2017, il a réalisé la porte d'entrée. En chêne, bien sûr, elle possède une croix en plomb qui a été coulée dans une feuillure réalisée à cet effet dans le bois.

 

 

Et puisque l'artiste vient de nous quitter, voici, à titre de documentation, quelques vues de la finition de cette porte.

 

La finition

 

Arcabas dirige les opérations

 

 

 

Merci à l'association APVECA et à Monsieur le Maire pour la chaleur de leur accueil.

 

 

 

Photos de:

Jean Claude Malecot

Danièlle Bouteaud

Michel Ricard

Commenter cet article