Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

Un commentaire intéressant sur nos articles sur les compteurs Linky

Publié le 9 Avril 2018 par Chartreuse Dynamique in Infos diverses

 

Voici aujourd’hui un article un peu particulier puisqu’il consiste à répondre au commentaire d’un internaute sur nos articles concernant les compteurs Linky. La longueur de ce commentaire (et nous en remercions l’auteur) justifie que nous y répondions sous forme d’article. Nous allons le faire de la façon la plus objective possible. Commençons par le commencement, à savoir, le commentaire :

 

Bonjour,

vous avez souvent publié des articles sur le compteur Linky, tous plus intéressants les uns que les autres ; mais vous n'avez jamais parlé de la position de notre Maire (et de la municipalité) quant à un éventuel arrêté interdisant la pose de ces maudits compteurs sur notre commune. Volonté délibérée ?... de cacher la vérité ?.........

Si vous ne connaissez pas la réponse, je vais vous la donner :

après lui avoir demandé (par écrit) d'inscrire rapidement (sous-entendu au prochain conseil municipal) cette question à l'ordre du jour, voici qu'elle a été sa réponse :

"Vous m’avez récemment écrit pour connaître la position de la Municipalité quant à la pose des compteurs Linky.

Je vous informe que ce sujet d’actualité fera l’objet d’une analyse dans les prochains mois, afin de définir la position de la Municipalité sur la question.

A ce jour, aucune position de principe n’a été arrêtée."

"DANS LES PROCHAINS MOIS", sans délai clair et précis annoncé ! ! ! alors le sujet est grave et existe depuis déjà quelques mois, et que environ 400 communes n'ont pas attendu davantage pour prendre une décision nette et ferme.

Ce genre de réponse, renvoyée aux calendes grecques, on appelle ça "botter en touche" pour se débarrasser de la question, et de ceux qui la posent ! ! !

Une décision comme celle-ci peut être prise en moins de 5 minutes, mais Môssieur Gusméroli juge qu'il n'est pas urgent de statuer rapidement sur le sujet.

"Dans les prochains mois", il sera peut-être trop tard.

Après un maire ripoux, nous avons droit à un maire politique ! qui pense bien plus à son avenir politique (et politiquement correct) qu'à l'avenir (lointain et plus proche) de ses administrés ! Franchement, nous n'avons pas besoin de ces maires fanfarons, dans un genre comme dans l'autre, tous aux projets pharaoniques inutiles pour les chartroussains. Mais penser au quotidien, ça, ça les dépasse............…

 

Tout d’abord, il faut dire que nous apprécions d’avoir des commentaires sur nos articles, qu’ils soient favorables ou pas d’ailleurs. Ca veut dire que des gens les lisent et que nous ne travaillons donc pas pour rien. En plus, ils sont jugés intéressants, c’est parfait, d’autant que le premier article appelé <<Compteurs Linky, quésaco?>> du fait de son côté très technique, représente une quantité de travail de documentation et de rédaction assez impressionnante.

Il est décrété que nous puissions cacher la vérité ou ne voulions pas parler de la réaction du maire. Dans le second article <<Le compteur Linky toujours lui>> du 21 novembre 2017, l’avant dernier paragraphe parle du débat nécessaire au sein de la commune, même si ce n’est pas fait de façon agressive (pourquoi le serait-il ?). Dans le 4ème article sur l’étude du sénat (21 mars), le dernier paragraphe nous paraît assez clair sur notre volonté de voir le sujet abordé et traité rapidement.

Parallèlement à ces articles, nous avons alerté certains élus oralement lors des pots qui suivent les conseils municipaux et au conseil des sages. La municipalité a conscience qu’il faut s’occuper du problème et l’échéance de 2018 paraît acquise. Ceci est en accord avec la réponse faite par le maire au courrier que lui a envoyé cet internaute.

 

Faut-il s’insurger de ces quelques mois de délai annoncés par le maire ?

L’installation de Linky est programmée depuis déjà plusieurs années, et on peut savoir à quelle période ces compteurs seront installés dans une commune précise. Un site internet est dédié, entre autres, à cela, il est ici :

https://landingpage.particuliers.engie.fr/carte_linky/    

Pour st Pierre de Chartreuse, ça donne ceci :

Le message est très clair, nous serons servis presque en dernier, au 1er semestre 2021, c’est à dire dans trois ans. Il n’y a donc, fort heureusement pour nous, aucune urgence extrême à statuer. Mais comme nous l’avons indiqué dans le 4ème article, il n'est jamais trop tôt pour plancher sur un tel sujet sachant qu'il faudra aller à la pêche de beaucoup d'informations si on veut que cette affaire soit menée avec rigueur (et démocratie)…
 

Donc, le fait d’analyser ce sujet dans les prochains mois, c’est à dire dans le courant 2018, ne nous paraît pas choquant. Par contre, nous tenons à ce que ce calendrier soit respecté, et si les élus ne s’y tenaient pas, nous ne manquerions pas de nous rappeler à leur bon souvenir !!!

Dans quelques mois, il ne sera pas trop tard, c’est dans trois ans qu’il le sera. D’autre part, ça bouge fort en ce moment, entre la cour des comptes, Que choisir, le sénat, et certains députés qui, tous, dénoncent cette installation forcée. Le temps va donc travailler pour nous dans les quelques mois qui viennent.

En ce qui concerne les décisions du style « 5 minutes », hormis en situations d’extrême crise, ce genre de décisions est pris soit de façon dictatoriale, soit par des groupuscules qui veulent imposer leurs idéologies à l’ensemble de la population, et ce n’est pas comme cela que l’on doit travailler. L’étude de tout sujet important doit être faite par une commission menée avec compétence, où tout doit être discuté et justifié avec rigueur en écartant toutes sortes d’idéologies et toute forme de pensée unique. Dans le cas de Linky, I’information donnée doit être objective et les deux parties doivent être représentées, les « contre », mais aussi les « pour » (il doit bien y en avoir… chez Enédis au moins), à l’issue de quoi une rapide consultation des habitants est souhaitable. Et nous ne sommes pas du tout inquiets quant à ce qui sera décidé. Nous continuerons à apporter dans ce débat des éléments techniques avec de nouveaux articles, de façon à être crédibles, autant que possible.

 

Enfin, concernant le maire ripoux, bien que cette opinion n’engage que son auteur et sorte du présent sujet, ce n’est pas nous (Chartreuse Dynamique) qui dirons le contraire… Cependant, le fait d’avoir des ripoux à la tête d’une commune pendant quelques années, ça fait des trous, et pas que dans les routes, dans les finances communales aussi, et ces trous méritent, eux, des décisions du genre « 5 minutes ».

 

Une info de dernière minute

Elle est donnée par Le Figaro du 9 avril 2018, l'avocate Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement, a décidé de saisir la ministre de la santé, Agnès Buzyn, ainsi que son homologue à l'écologie, Nicolas Hulot, pour leur demander de suspendre le déploiement de Linky en vertu de «l'application du principe de précaution».

Un autre avocat, Arnaud Durand, déposera un référé le 5 juin auprès de onze tribunaux de grande instance.

Pour Enédis, Linky ne présente aucun danger, bien sûr.

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) a démontré à deux reprises (on se demande bien comment) que le niveau d'émission de Linky est très faible et de même niveau qu'une plaque à induction. Il faut savoir qu’une plaque à induction émet un très fort champ magnétique puisque c’est celui-ci qui est transformé en chaleur par le principe des courants de Foucault.

D’ailleurs, l'Anses a nuan sa position en rappelant que son jugement se fonde sur «les données disponibles à ce jour». Une bien belle notion de la démonstration !

Fin mars, la Cnil a mis en demeure Direct Énergie au sujet du compteur Linky, lui reprochant de collecter les données des clients sans leur consentement (allez donc...).

Tout dernièrement, le Sénat a retiré deux amendements relatifs au projet de loi sur la protection des données qui auraient permis aux usagers le souhaitant de refuser l'installation des compteurs intelligents. On se demande où est l’intelligence dans tout ça ! Apparemment juste dans les compteurs, c’est pas beaucoup.

Nous vivons dans un beau panier de crabes….

Commenter cet article