Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

2018, l’année où les œufs de Pâques rejoignent les poissons d’avril

Publié le 31 Mars 2018 par Chartreuse Dynamique in Infos diverses

Cette année, fait rare, Pâques tombe un…. 1er avril !

Depuis fort longtemps, nous sommes habitués à ces évènements annoncés et commentés par tous les médias, parfois pendant plusieurs jours jusqu’à une date fatidique, le 1er avril. L’origine de cette coutume est assez mal définie, mais il semblerait qu’elle remonte au 16ème siècle lorsque la nouvelle année débutait à la fin du mois de mars dans certaines régions, et où le roi Charles IX imposa la date du 1er janvier juste après le solstice d’hiver lorsque les jours recommencent à allonger. Cet évènement entraîna une moquerie de tous ceux qui eurent du mal à s’adapter à ce nouveau calendrier. Mais ce n’est qu’une explication parmi d’autres.

Plus près de nous, on se souvient des plus <<osés>> poissons d’avril de ces 50 dernières années, on peut citer :

La tour Montparnasse trop haute pour les règlements d’urbanisme qui devra être amputée de ses derniers étages.( début des années 70)

L’entrée dans la CEE du Royaume Uni dont la conséquence sera que les Français devront, à terme, rouler à gauche (1972). Coluche l’a d’ailleurs transformée quelques années plus tard en histoire Belge !

L’horloge Big Ben qui sera remplacée par une horloge digitale (1980), ce qui avait fait grand bruit.

Et le summum peut être, le déplacement de la tour Eiffel que la seine fait bouger… (1986)

Et celui de Marseille qui, à la manière d’Hollywood, veut indiquer le nom de la ville avec des lettres géantes visibles à 30 km. Avec le défi de leur résistance au mistral (2012)

CC BY-SA 4.0

 

Depuis une vingtaine d’années, fleurissent des canulars auxquels personne (ou presque !) ne croit tant ils sont invraisemblables, comme celui de la RATP en 2016, qui annonça le changement de nom de plusieurs stations de métro à Paris, dont celle de l’Opéra qui devenait Apéro.

 

 

 

 

 

 

 

Bon, eh bien quel rapport avec st Pierre de Chartreuse ?

Aucun, à priori, si ce n’est que malgré une forte envie de toutes parts de monter un poisson d’avril, l’inspiration est en panne. On s’était fait à l’idée de remplacer les poissons par les œufs (de Pâques bien sur). Mais, une personne bien intentionnée nous a transmis un article paru sur le site 20minutes.fr et intitulé:

« Paris : Anne Hidalgo s’attaque aux nids de poule »

Et ça tombe bien, car nous autres Chartroussins connaissons bien ces choses là depuis plusieurs années, et de plus en plus. Principalement ceux qui habitent sur la route de Mollard Bellet qui doivent, pour rentrer chez eux, faire un véritable slalom spécial digne des jeux Olympiques. Notre médaillé Alexis Pinturault s’en donnerait à cœur joie.

Et voilà que Paris s’y met également. Si on considère que l’expression « nids de poules » peut décrire des tas de choses très différentes suivant qu’elle est prise au sens propre ou au sens figuré, Paris connaît ça depuis très, très longtemps. Au siècle dernier, ils avaient la forme d’établissements fermés (certains les avaient appelés d’ailleurs maisons closes) et d’autres sont devenus mondialement connus pour les spectacles qu’ils produisent (Folies Bergères).

Depuis quelques années, les différents gouvernements s’affairent à démocratiser un maximum de choses, si bien que des nids de poules fleurissent un peu partout jusqu’au milieu des rues et avenues de la capitale, pour la plus grande curiosité des Parisiens.

La maire de Paris a déployé une centaine d’agents pour une opération d’urgence au mois de mars. C’est peu, comparativement à st Pierre de Chartreuse où se sont impliqués une bonne dizaines d’agents... bénévoles! Elle a pris contact avec nos élus afin de s'inspirer de leur expérience en la matière et mettre en place les mesures correctives qui s'imposent. Nous aurons le plaisir de la recevoir prochainement et une réunion publique sera organisée sur le sujet. La présence du plus grand nombre sera un appui incontestable pour décider de la suite à donner.

On aurait pu remplir les nids avec des œufs de Pâques, histoire de donner de l’originalité à la fameuse chasse aux œufs...

C’est tout ce qu’on a trouvé en guise de poisson d’avril, mais fort heureusement, ça revient une fois tous les ans, alors, en s’y prenant un peu plus tôt…. pour 2019.

 

L’article de 20minutes.fr est disponible ici

 

 

Commenter cet article