Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

Les encombrants au cœur des discussions

Publié le 3 Octobre 2017 par Chartreuse Dynamique in Infos diverses

Ce mardi 26 septembre 2017, une réunion publique traitait du problème des encombrants. On peut, avant toute chose, apprécier la façon dont la mairie de notre village informe et consulte les habitants à propos des grands problèmes de la commune. On n'y était pas habitués, mais on l'apprécie.

Tel que le présente le compte rendu de réunion rédigé par le conseiller municipal en charge du dossier, on déplore que des décharges sauvages fleurissent aux abords des conteneurs à ordures, mais aussi un peu partout. Les auteurs de ces actes sont considérés comme des indélicats, voire des voyous, et tout le monde est à peu près d'accord avec ça.

 

Oui, MAIS :

 

Le lendemain, certains recevaient leur avis d’impôt foncier et pouvaient voir ceci à la deuxième page :

Les encombrants au cœur des discussions

On peut y lire :

Augmentation de 19,5 % pour le taux de la commune, et ça, on s'y attendait.

Augmentation de 6,25 % pour le taux de la Comcom

Augmentation de 8,02 % pour le taux des ordures ménagères.

 

Les encombrants étaient ramassés une fois par mois sur la commune de st Pierre de Chartreuse depuis plusieurs décennies jusqu'à ce que la municipalité de l'année 2015 supprime ce service sous des prétextes quelque peu foireux.

Le constat est donc que parallèlement à une forte augmentation des impôts et redevances, le service de ramassage des ordures, toutes tailles confondues, diminue.

Peut-on s'étonner alors que certaines personnes réagissent de la façon décrite plus haut. Nous (Chartreuse Dynamique) avions prédit en 2015 dans une de nos communications, l'apparition de ces dépôts. Se limiter à condamner ces pratiques ne sert à rien si on ne supprime pas la cause.

On ne peut objectivement pas nier que des situations comme celle-ci puissent inciter quelques indignés ou insoumis (des vrais) à se rebeller de la façon qu'ils imaginent.

Il nous paraît urgent de prendre le problème à bras le corps afin d'offrir aux habitants contribuables, le juste retour de ce qu'on leur fait payer. Ceux-ci se moquent de savoir qui doit faire quoi, ils veulent seulement que ce soit fait.

La solution pourrait se déployer en deux fois ; une solution d'urgence qui pourrait être le rétablissement au moins partiel (à cause des finances communales) d'un service qui fonctionnait bien, en relation avec une solution d'avenir plus réfléchie et négociée.

Commenter cet article