Chartreuse Dynamique

Chartreuse Dynamique

« Coup de peinture » pour une activité massages à la piscine.

Publié le 5 Juin 2014 par Chartreuse Dynamique in Conseil Municipal

Tout d’abord, nous souhaitons saluer l’initiative de la mairie de vouloir enrichir, diversifier et revaloriser l’offre de loisirs de la Diat, par la création d’un « espace bien-être » (proposant massages et conseils diététique).

Le projet proposé consiste pour cela à aménager la petite salle de l’ancien bar de la piscine, aux frais de la commune, pour pouvoir ensuite le mettre à disposition de la société qui assurera l’activité.

Pour cette opération, un « appel d’offres » a été lancé par la mairie pour choisir le prestataire. Deux candidats se sont proposés, un offrant un loyer de 800€/saison, l’autre un loyer, estimé, de 150€ à 300€ / saison (fonction du chiffre d’affaire généré). L’offre à 150€-300€ (Les Chalet de Lison) a été retenue, considérant qu’elle proposait des activités plus diversifiées et complémentaires.

Le montant de ce loyer nous semble très faible (50€ charges comprises / 15m²), en regard des loyers habituellement constatés pour un commerce à Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Nous nous interrogeons fortement sur la teneur et le montant des travaux menés par la commune pour réhabiliter ce local. En effet :

  • Lors du conseil municipal du 14 avril, M. le Maire a garanti qu’il s’agissait juste d’apporter un « simple coup de peinture »
  • Or, il s’avère finalement que les services techniques communaux ont dû aussi : créer un accès autonome extérieur, nettoyer le local, changer un équipement sanitaire et même installer des tringles et des barres de rideaux (de la couleur au choix de la future prestataire).
  • Malgré notre insistance et nos demandes répétées, M. le Maire a refusé de nous donner le coût total des dépenses ainsi engagées (temps passé des agents, fournitures, sous-traitances éventuelles).
  • Avec les éléments dont nous disposons, nous estimons ce montant des travaux d’environ 3.000€ à 5.000€.

Plus globalement, nous contestons le choix d’engager en priorité ces dépenses par la commune, au bénéfice d’une activité privée, par rapport à d’autres, de services publics, qui nous paraissent plus importantes :

  • réfection des vestiaires des employés de l’actuel centre technique municipal (pour lesquels des mois voire des années sont nécessaires), ou d’autres locaux publics, comme par exemple ceux de la piscine qui attendent ce même « coup de peinture »
  • réforme des rythmes scolaires pour financer 3 h d’activités périscolaires au lieu des 1h30 uniquement actuellement proposées

Enfin, sur cette même base de loisirs, Fréderic ROSSI (adjoint) a mentionné qu’il avait dû renoncer à faire faire une bâche-enseigne à poser sur le grillage du tennis pour présenter les activités de la Diat, et qu’elles soient visibles de la route. Cette dépense, de l’ordre de 600 €, aurait été à notre sens prioritaire.

Nos élus ont voté à 2 voix contre et 1 abstention. Ce projet a été adopté par la majorité.

Nous souhaitons cependant la bienvenue à la personne qui va gérer cette activité, et qui n’est en rien en cause dans cette analyse.

Commenter cet article